Découvrez toutes les finitions du PANEL COMPOSITE

Siège de Lleida

C/Palauet 131, 25001- Lleida

info@starmodul.com

Courriel de contact

973 228 164 / 683 442 608

Assistance téléphonique

Heures d'ouverture

Lun - jeu : 8:00 - 13:00 et 15:30 - 18:30. Vendredi : 8:00 à 16:00

Caractéristiques mécaniques

3-CARACTERISTIQUES MECANIQUES DU PANNEAU COMPOSITE
  • 3.1 Moment d’inertie « I » (mm4)
  • 3.2 Module d’élasticité « E » (N/mm2 )
  • 3.3 Rigidité « EI » (kNcm2)
  • 3.4 Limite d’élasticité « R p0,2 » (N/mm2 )
  • 3.5 Charge ultime « Rm » (N/mm2 )
  • 3,6 Allongement à la rupture « A » (%)
PANELCOMPOSITE00045
  • 3.1 Moment d’inertie « I » (mm4 )

Propriété d’une section qui quantifie sa masse (surface) par rapport à son centre de gravité. Elle influence directement la contrainte et la déflexion obtenues dans un panneau sous une charge donnée (plus l’inertie est élevée, plus la contrainte et la déflexion sont faibles pour la même charge).

  • 3.2 Module d’élasticité « E » (N/mm2 )

Également connu sous le nom de module de Young, il s’agit d’une caractéristique constante des matériaux élastiques qui relie la force appliquée à la déformation ou au déplacement obtenu. Plus le module d’élasticité est élevé, plus la déflexion est faible pour une charge donnée.

  • 3.3 Rigidité « EI » (kNcm2)

C’est le produit de l’inertie et du module d’élasticité. Pour une configuration de charge et de support donnée, c’est la seule donnée nécessaire pour obtenir la déflexion sur le panneau. Plus grande rigidité, moins de déflexion.

  • 3.4 Limite d’élasticité « R p0,2 » (N/mm2 )

Contrainte limite supportée par un matériau élastique jusqu’à laquelle la déformation obtenue est récupérable à 99,8 % après suppression de la force appliquée. Plus cette limite est élevée, plus il est difficile pour les charges actives de provoquer des déformations permanentes dans le panneau.

  • 3.5 Charge ultime « Rm » (N/mm2 )

Contrainte à laquelle un matériau se rompt. Une fois la limite d’élasticité dépassée, le matériau continue à se déformer sans se rompre, mais sous une forme plastique (déformation non récupérable). Lorsque la contrainte limite ultime est atteinte, le matériau se brise.

  • 3,6 Allongement à la rupture « A » (%)

Augmentation de la longueur (en pourcentage) d’un élément entre le moment où la limite d’élasticité est dépassée et celui où la rupture se produit.